08/05/2012

Forteresse de Mimoyecques - (Les 1000 Pattes à la Côte d'Opale)

La forteresse de Mimoyecques, surnommée également « le canon de Londres » est l’un des édifices les plus impressionnants imaginés par Hitler, à quelques kilomètres du site des Deux Caps.

Cette base entièrement souterraine située à Landrethun-le-Nord, au lieu-dit de Mimoyecques, devait servir à l’installation du canon V3. Comme toutes les armes de représailles « Vergelstungwaffe », le V3 devait bombarder l’Angleterre et inverser le cours de la Seconde Guerre mondiale. Le site fut frappé par la Royal Air Force le 6 juillet 1944, avec notamment les bombes géantes « Tallboy », mettant fin à une menace majeure pour Londres et les Alliés.

Une page consacrée à la forteresse: Une base pour bombarder Londres


 L'entrée du site

CIMG2415.JPG

 

CIMG2417.JPG

 

L'accueil

CIMG2337.JPG

 

CIMG2413.JPG

 

Plaques en acier destinées à protéger la sortie d'un faisceau de 5 tubes de canon à a surface du plateau de Mimoyecques

CIMG2332.JPG

 

 

CIMG2336.JPG

 

CIMG2339.JPG

 

CIMG2349.JPG

 

CIMG2360.JPG

Monument à la mémoire de Joseph Kennedy et de son équipages disparus le 12 août 1944 lors d'une mission de bombardement sur Mimoyecques

CIMG2361.JPG

 

Etat de la main d'oeuvre employée sur le chantier de Mimoyecques en janver 1944; on y sépare les Allemands des "étrangers" et des "prisonniers".

CIMG2364.JPG

 

Monument à la mémoire des aviateurs victimes desraids sur Mimoyecques

CIMG2375.JPG

 

Le V3 était prévu pour bombarder l'Angleterre et plus particulièrement Londres. Mais le manque de mobilité de ce type d'arme la rendait extrêmement sensible aux bombardements et attaques aériennes. D'où la nécessité de l'insérer dans un système de fortification. Le principe en est relativement simple, au lieu de coucher le canon sur la pente d'une colline, le canon prend place dans une galerie inclinée à 50° vers l'objectif à bombarder.

Cinq de ces galeries furent construites à Mimoyecques ainsi que tout un réseau de galeries de services, tunnels, locaux, sur plusieurs étages indispensables au séjour de la troupe et à ses nombreux départements techniques, mais encore une voie ferrée intérieure, qui assurait les transports d'un bout à l'autre. En surface, la zone particulièrement sensible où débouchaient les puits obliques, était protégée par une dalle de béton armée de 5m 50. Les embrasures des puits étaient protégées par une plaque d'acier de 20 cm.

CIMG2380.JPG

 

Le choix du site n'est pas dû au hasard. D'abord il fallait un site le plus proche possible de l'objectif mais également en retrait des côtes pour éviter toute attaque maritime. Le site exigeait également la proximité d'une voie ferrée pour acheminer les pièces détachées du canon, le lourd matériel nécessaire à son fonctionnement, l'évacuation des déblais et pour l'approvisionnement en munitions, explosifs et pièces détachées de rechanges, et d'une ligne électrique proche pour alimenter cette ville souterraine. Une réservation d'une puissance de 5.000 kilowatts avait été demandée par les Allemands à la centrale électrique du Nord-Ouest.
Enfin, une colline d'au moins 100m, faite d'un matériau stable et facile à creuser, était souhaitable pour l'installation des tubes de 150m avec l'inclinaison appropriée.

Toutes ces conditions se trouvent réunies à Mimoyecques sur la commune de Marquise dans le Pas-de-Calais (France). La colline crayeuse de Mimoyecques située à 8km de la mer et à 165km de Londres, à l'abri des fortifications du Cap Gris-Nez, proche de la voie ferrée Calais/Boulogne fut le choix des Allemands pour édification de la base des HDP.

 

CIMG2346.JPG

 

Memorial en hommage aux milliers de travailleurs déportés qui périrent le 6 juillet 1944 lors du bombardement de la Royal Air Force qui détruisit la forteresse.

CIMG2397.JPG

 

CIMG2402.JPG

 

CIMG2403.JPG

 

CIMG2406.JPG

 

CIMG2410.JPG

 Photo d'un élément du canon géant, dit "canon irakien".

CIMG2411.JPG

 

La forteresse de Mimoyecques est un site majeur pour la préservation des populations régionales de chauves-souris.

CIMG2388.JPG

 

 





19:59 Écrit par Chris dans Marche FFBMP | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.